Clôturer son jardin : quelques conseils avant de vous lancer !

Clôturer son jardin : quelques conseils avant de vous lancer !

Clôturer son jardin : quelques conseils avant de vous lancer !
Cet article vous a t-il été utile ?

L’installation d’une clôture est un aménagement utile pour délimiter ou simplement pour mettre en valeur votre terrain. Bien qu’il paraisse simple, vous devez réfléchir en amont à sa réalisation en fonction de vos besoins et de votre budget sans faire l’impasse sur la règlementation et les outils nécessaires. Voici donc quelques conseils pour réussir votre projet en toute sérénité.

Se renseigner sur les autorisations légales nécessaires

Une clôture désigne n’importe quel élément permettant de fermer un terrain. Qu’il s’agisse d’un grillage ou d’une haie végétale, vous devez à la fois vous renseigner sur les règles d’urbanisme en rigueur au sein de votre commune mais également sur les règles d’implantation qui elles, varient en fonction des limites de votre terrain avec celui de vos voisins et du domaine public.

Dans certains cas, vous devez déposer une déclaration préalable de travaux (DP). Cela concerne notamment la construction d’un mur ou autre de plus de 2 mètres de haut. Sachez également que les communes imposent des règles en matière de nature et d’aspect des clôtures pour des raisons de sécurité ou d’esthétisme.

Choisir le type de clôture en fonction de votre budget…

Le budget d’une clôture varie du simple au double en fonction des matériaux et de la surface de terrain à fermer. Pour éviter de perdre du temps et de l’argent, la première étape est de correctement mesurer la longueur totale de la délimitation du terrain. Vous aurez ensuite une idée précise de la quantité de matériaux à acheter et des coûts financiers à engager pour la réalisation de votre projet.

A noter que le prix d’une clôture ne dépend pas seulement du prix du matériau à l’achat. En effet, si le prix de la pierre est élevé, le béton et le bois, par exemple, impliquent d’autres coûts à prendre en considération en matière d’entretien (le bois est sujet à la pourriture) et de réalisation (recours à un professionnel pour la construction d’un muret).

…et de vos besoins

Après avoir pris connaissance de vos droits et réfléchit à votre budget, le choix du type de clôture est infini et se précise au gré de vos envies et de vos besoins. On vous donne quelques exemples :

  • Le panneau grillagé pour une délimitation simple et peu coûteuse qui vous protège des intrusions. Peu esthétique au premier abord, son aspect peut être amélioré en y ajoutant des panneaux et/ou en le végétalisant. Il est facile à poser et à entretenir.
  • Le PVC pour plus d’intimité et vous protéger du vent : peu coûteux à l’achat et facile à installer, il est toutefois assez salissant lorsqu’il est blanc et nécessite d’être lavé une fois par an. Si la sécurité est votre priorité, noter que le PVC n’est pas le matériau le plus solide pour vous protéger des intrusions.
  • Le bois, une solution écologique et chaleureuse. La nature du bois choisi détermine largement son coût, sa robustesse et son entretien. Les bois blancs (pin, sapin) sont moins chers mais demandent un entretien annuel. À l’inverse, le bois massif (chêne, châtaignier), plus couteux, est résistant aux intempéries.
  • L’aluminium et le métal, à la fois solide et design. Ils se déclinent sous différentes formes et habillent votre maison tout en la sécurisant. S’il séduit par son style et sa longévité, son prix reste élevé et sa pose, plus technique, nécessite un professionnel.
  • Le béton, une option efficace et économique. Déprécié pour son allure « froide » peu harmonieuse, il existe désormais un large choix de rendus pouvant imiter le bois et la pierre. En principe, le béton est extrêmement solide et donc sécurisant mais l’apparition de fissures peut toutefois le fragiliser quand celui-ci n’est pas installé par un professionnel qualifié.
  • La clôture végétale, 100% écologique et naturelle. Elle protège du vis-à-vis et apporte une touche de verdure en harmonie avec votre jardin. Moins sécurisante et exigeante en entretien, elle n’est pas faîte pour ceux qui n’ont pas la main verte ou qui veulent éviter les fugues de leur animal de compagnie !

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *