Faire des semis en juin, est-ce trop tard ?

Faire des semis en juin, est-ce trop tard ?

Faire des semis en juin, est-ce trop tard ?

Faire ses semis est un travail qui requiert méthode et patience. Et c’est encore plus compliqué pour un jardinier amateur qui se retrouve difficilement entre les nombreuses règles à respecter. Toutefois, les techniques ne font pas tout.

Il faut avant tout semer ses graines au bon moment pour qu’elles puissent bénéficier des conditions climatiques nécessaires à leur germe. À l’approche du mois du juin, on se pose donc la question s’il est toujours possible de faire ses semis, et quelles graines semer ? Sachez que le mois de juin est très prolifique pour les semis au potager, à condition de respecter une seule et unique règle : que vos légumes bénéficient d’un peu d’humidité !

Sur le site Ravissant Jardin, les idées ne manquent pas. Entre les plantes ornementales, les plantes exotiques et les plantes à fleurs, même les retardataires ont droit à de petits bouts de bonheur très prochainement.

Quoi semer en juin ?

Bien que nous soyons presque déjà au début de l’été, il n’est jamais trop tard pour faire ses semis. Et surtout pas le mois du juin. Ainsi, vous pouvez toujours vous aventurer dans votre jardin avec vos pots.

De nombreux semis de fleurs peuvent encore avoir leur place dans leur jardin à cette période, à savoir, le dahlia, les myosotis, le bégonia, le chrysanthème des jardins, l’œillet d’inde, l’armeria ou les pâquerettes.

Le mois de juin est en effet la période idéale pour faire les semis des plantes bisannuelles. Semées à cette période, elles vont attendre le prochain printemps pour fleurir. Dans cette liste, vous pouvez également trouver les plantes telles que le lin, l’anis vert, la bourrache, la capucine, l’erodium, la pensée ou la sauge ornementale.

Côté légumes, vous avez le choix : 

  • pour des haricots semés en juin, comptez une récolte à partir du mois d’aout, 60 jours plus tard
  • pour les radis, préférez une variété avec des racines plutôt longues, qui supportent mieux sécheresse et chaleur
  • pour les betteraves, préférez des variétés aux racines jaunes ou allongées comme la crapaudine
  • c’est aussi le grand moment pour des semis de panais, que l’on appréciera en soupe avec des orties
  • des minis légumes, dont les mini courgettes rondes ou les mini carottes qui pousseront très vite (notez que les semis de carottes à racines longues seront aussi parfaits)
  • des concombres, que vous pourrez récoltez dès le mois de juillet
  • des patissons ou des potimarons : avant le 15 juin
  • des courgettes classiques pour une récolte au mois d’aout
  • les laitues batavia, les laitues à couper, les mescluns, les chicorées frisées et les scaroles
  • enfin, le basicil et le persil

Dans quelle condition faut-il faire ses semis en juin ?

semis en juin

Pour les plantes bisannuelles, les semis pourront se faire en ligne ou en terrine. Pour le semis en ligne, vous avez, bien entendu, besoin de recouvrir les graines avec un fin paillis.

Le semis en terrine, lui, est réservé aux plantes considérées comme fragiles, et qui ont besoin de chaleur et d’une surveillance permanente de votre part. Cela peut se faire à l’aide d’un contenant plat, une barquette par exemple, ou un pot.

Vous avez également le choix entre semer vos graines sous châssis froid ou en pépinière. Le châssis est idéal pour protéger vos plantations d’un soleil très fort, du vent ou du gel. Cette technique laisse aux jeunes plants le temps de pousser, en étant à l’abri.

Le semis en pépinière se fait de la même façon que le semis sous châssis froid. Il vous permet de mettre vos graines et vos jeunes plants dans des conditions qui leur sont adaptées avant de les mettre définitivement dans votre jardin.

Ces techniques vous permettent de créer les conditions appropriées pour réussir vos semis en juin.

Comment entretenir ses semis ?

Lorsque vous pratiquez des semis sous châssis ou en pépinière, vous devez les repiquer à quelques reprises avant de mettre vos plantations dans le jardin. Le premier repiquage peut se faire 4 à 5 semaines après la semence. En suivant ce rythme, la plantation définitive peut avoir lieu en automne ou en hiver, voire en début de printemps. Il est important d’installer vos plants dans une terre enrichie d’engrais et de matières organiques.

Pensez également à l’espacement de vos plants, surtout pour la plantation définitive. Pour vous assurer d’avoir l’espacement idéal, tenez compte de leur taille définitive. Vous pouvez ainsi les espacer de 12 à 50 cm, suivant leur taille.

Pour les plantes à fleurs, il est nécessaire d’enlever régulièrement les fleurs fanées. Ce qui favorise leur remontée.

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *