Le curcuma, sa curcumine et 11 de leurs bienfaits santé

Le curcuma, sa curcumine et 11 de leurs bienfaits santé

Le curcuma, sa curcumine et 11 de leurs bienfaits santé

On connait tous le curcuma, cette épice du soleil qui trône dans notre placard à épice, surtout quand il est question de curry. Il est plus que jamais à la mode, lui et son principe actif, la curcumine, auxquels on attribue entre autres des bienfaits santé comme la capacité de réduire l’inflammation, de guérir les blessures, d’améliorer la santé de la peau, de protéger les capacités cognitives et de soulager les difficultés menstruelles. Le curcuma aide aussi à éliminer la dépression, à soulager la douleur, à ralentir le processus de vieillissement, à protéger le tube digestif et à prévenir le cancer.

Impressionnant non ? Avant de passer plus en détail ces bienfaits, revenons un peu sur ce super aliment.

Qu’est-ce que le curcuma ?

Proche des autres membres de la famille du gingembre, le curcuma est une épice originaire de l’Inde et qui porte le nom scientifique de Curcuma longa. L’épice elle-même est dérivée du rhizome de la plante, qui est séché avant fabrication de la fameuse poudre jaune que l’on connait tous.

Le curcuma a besoin d’une température et d’un environnement assez spécifiques pour prospérer, c’est sans doute ce qui fait qu’il n’est pas cultivé dans le monde entier, alors qu’il est exporté aux quatre coins du globe, car oui, tout le monde s’arrache ses “services” santé ! La couleur jaune vif de cette herbe est peut-être sa caractéristique la plus frappante. Vous l’avez certainement vu, même si vous ne l’avez pas reconnu, et si vous avez déjà goûté de la nourriture indienne, vous l’avez obligatoirement consommé.

Le curcuma sent un peu comme la moutarde, mais il a une amertume piquante, presque poivrée, qui complète une variété de plats et le rend très populaire dans les soupes, sauces, caris, plats de viande, biscuits, préparations de riz, et comme épice générale pour des douzaines d’autres plats culturels et spécialités. En plus d’être largement utilisé dans la préparation des aliments, il a également été salué comme étant l’une des plantes médicinales les plus complètes et les plus puissantes dans les traitements ayurvédiques.

La curcumine est l’ingrédient actif le plus important de cette “super épice”. Voyons en les bienfaits.

Quels sont les bienfaits santé du curcuma ?

Le curcuma est l’une des plantes les plus riches en éléments nutritifs. Il contient de bonnes quantités de protéines, de vitamine C, de calcium, de fer, de fibres alimentaires, de sodium et environ 24 calories dans une portion de 1 cuillère à soupe. Il fournit également un riche apport en vitamine B6, potassium, magnésium et manganèse.

 

1. Une capacité anti-inflammatoire reconnue

L’une des applications les plus connues du curcuma est sans aucun doute son action anti-inflammatoire. Les ingrédients actifs qu’il contient sont nombreux, mais un composé particulièrement crucial est la curcumine. Cette substance a fait l’objet d’une attention considérable dans la communauté médicale en raison de ses puissantes capacités anti-inflammatoires (source). En fait, la puissance de cette substance est même comparée à certains traitements pharmaceutiques les plus efficaces pour réduire l’inflammation. Pour en savoir plus, lisez cet article concernant la curcumine sur santescience.

On peut par exemple en faire une pommade topique pour réduire l’inflammation des hémorroïdes.

La consommation de curcuma est souvent suggérée pour réduire la douleur arthritique et ses effets prouvés (source), la goutte ou encore les douleurs musculaires à la suite d’exercices ou de blessures. Il peut donner ce soulagement sous forme topique ou lorsqu’il est consommé normalement .

2. Favorise la santé du foie

On a également constaté que le curcuma et ses composés organiques actifs améliorent la fonction hépatique et réduisent les niveaux de toxicité dans l’organisme en stimulant le système lymphatique et en veillant à ce que les toxines soient éliminées efficacement. Les activités antioxydantes du curcuma sont une solution idéale pour les maladies du foie telles que la cirrhose et les maladies du foie gras.

3. Améliore les fonctions cognitives

En médecine traditionnelle, on se fiait souvent au curcuma pour stimuler les capacités cognitives, augmenter la concentration et favoriser la rétention des informations à mémoriser. Beaucoup de ces croyances traditionnelles ont fini par être légitimées par la recherche, et le curcuma est toujours considéré comme une plante qui stimule le cerveau. En plus d’accroître les capacités cognitives générales, il peut aussi protéger les voies neurales du stress oxydatif à long terme et de l’accumulation de plaque.

On sait par ailleurs que la curcumine présente dans le curcuma est un excellent agent antioxydant doublé d’un coagulant qui empêche la coagulation du sang en agglomérant les plaquettes.

4. Améliore la santé cardiaque

La curcumine et la vitamine B6 peuvent effectivement être de bons alliés pour le cœur. La vitamine B6 peut inhiber efficacement la production d’homocystéine, un sous-produit néfaste de l’organisme qui endommage sérieusement les parois cellulaires. Ces parois affaiblies peuvent causer un certain nombre de complications cardiaques, en particulier lorsqu’elles sont exacerbées par l’hypertension artérielle.

5. Aiderait à prévenir le cancer…

Le curcuma est l’une des meilleures approches à base de plantes pour le traitement ou la prévention de divers types de cancer.

La curcumine est un puissant agent antioxydant qui a été directement lié à une réduction des cellules cancéreuses du côlon et qui est aussi un inhibiteur direct d’une protéine essentielle à la croissance tumorale. Cela en fait un ingrédient formidable à intégrer à tout régime alimentaire comme mesure préventive et comme moyen de ralentir les métastases de la croissance cancéreuse. Les recherches les plus approfondies sur les effets du curcuma sur la prévention du cancer ont été menées sur le cancer du côlon, alors que d’autres types de recherche sur le cancer liées à la curcumine sont actuellement en cours.

6. Et la maladie d’Alzheimer

En tant que puissante herbe antioxydante, le curcuma peut stimuler l’activité neuronale et prévenir les dégradations cognitives comme nous l’avons vu, qui prennent souvent la forme de la maladie d’Alzheimer et de la démence. De nombreuses études ont montré que la curcumine est très efficace pour éliminer la plaque amyloïde (source), qui est une indication majeure de la progression de la maladie d’Alzheimer. Une étude a également montré que la curcumine améliore l’humeur et la fonction cognitive chez les personnes âgées non démentes souffrant de troubles de la mémoire liés à l’âge.

7. Contre la dépression

La curcumine est vraiment une substance polyvalente, et la recherche s’est même penchée sur ses effets sur l’équilibre hormonal de l’organisme. Des études ont montré que la curcumine a un effet similaire à celui du Prozac (source) sur les patients souffrant de dépression, de sautes d’humeur, d’anxiété et de stress. Cela en fait une alternative puissante aux voies pharmaceutiques traditionnelles, qui ont souvent des effets secondaires dangereux ou addictifs.

8. Un soin cosmétique naturel

Le curcuma aide à maintenir une peau saine de plusieurs manières.

Il tient les boutons à distance en inhibant la croissance des bactéries responsables et en réduisant la sécrétion de sébum par les glandes sébacées. L’utilisation constante du curcuma efface les cicatrices d’acné. Ses propriétés antiseptiques et anti-inflammatoires accélèrent la cicatrisation d’une coupure et apaisent les irritations cutanées. Son composant principal, la curcumine, chargé d’antioxydants, combat les signes du vieillissement comme les rides et la pigmentation en freinant la croissance des radicaux libres.

 

9. Peut aider à combattre l’obésité

Vous n’allez pas perdre 5kg en vous lançant dans une cure de curry, soyons sérieux, cependant, l’épice dorée aide à accélérer le métabolisme et permet à votre corps de brûler un nombre plus important de calories, pouvant favoriser une perte de poids.

Il est également utile pour la détoxication du foie. En outre, avec la curcumine, le curcuma peut être un supplément idéal pour la perte de poids, car il abaisse le taux de mauvais cholestérol et est responsable de la suppression des messages inflammatoires dans les cellules musculaires, pancréatiques et adipeuses. Ainsi, votre corps ne lutte pas contre l’inflammation et peut facilement se concentrer sur la réduction du poids.

10. Aide avec les maladies de l’intestin irritable (MII)

Le curcuma est souvent recommandé pour les patients souffrant de maladies inflammatoires de l’intestin (MII) et d’affections encore plus graves comme la maladie de Crohn. La teneur en fibres alimentaires qui s’y trouve, bien qu’elle ne soit pas hors normes, est importante et peut aider à lisser le processus digestif.

Le curcuma est utilisé depuis longtemps comme calmant gastrique et peut se montrer particulièrement utile dans le traitement de la constipation, des crampes et du syndrome du côlon irritable. L’activité anti-inflammatoire de la curcumine entre également en jeu ici, car elle diminue les risques de développer des ulcères, des saignements dans les intestins et élimine généralement l’irritation dans tout l’intestin.

 

11. Peut soulager les problèmes menstruels

Si vous souffrez d’inconfort menstruel sévère, de crampes, de ballonnements voir de saignements excessifs induits par de fortes règles, le curcuma peut être un bon allié. La nature anti-inflammatoire et apaisante des composés naturels de la plante peut soulager la plupart des symptômes de la menstruation.

 

Comment l’incorporer à son régime alimentaire ?

 

Bien, la première des choses que l’on peut faire c’est de prendre l’habitude d’en mettre dans ses petits plats, que ce soit en poudre ou avec du curcuma fraîchement râpé. Il se marie très bien avec le riz, par exemple. J’ai personnellement pris l’habitude d’en ajouter un peu partout, des vinaigrettes aux smoothies matinaux. Il leur procure un goût sucré unique, quelque chose de semblable à de la pina colada, en plus des nombreux bienfaits santé.

Vous pouvez aussi très bien fabriquer de la pâte de curcuma, qui vous donnera accès au fameux lait doré (ou lait de curcuma), une boisson santé délicieuse bien connue pour soulager la fièvre ou le rhume et agir comme un excellent sédatif naturel. Pour bénéficier au maximum de ses propriétés, rien ne vous empêche de commander des suppléments de curcumine optimisée bio en poudre.

Enfin, vous pouvez vous faire du thé au curcuma.

N’oubliez pas, pour augmenter la biodisponibilité de la curcumine dans le corps, vous devriez toujours associer curcuma et poivre noir !

Des effets secondaires à déclarer ?

Oui ! Comme pour tout.

Lorsque vous consommez trop de curcuma, ou lorsque vous avez une réaction allergique à cette épice, il peut en résulter ce qui suit :

  • Nausées
  • Saignement excessif
  • Basse tension artérielle
  • Problèmes gastro-intestinaux
  • Complications avec la fertilité
  • Maux de tête
  • Carence en fer
  • Reflux gastro-oesophagien
  • Infertilité
  • Diabète

La nature stimulante de cette épice peut causer des contractions utérines, ce qui peut être dangereux dans les premiers mois de la grossesse, et pourrait aussi provoquer le travail dans les derniers mois, il est donc préférable d’éviter cette épice pendant la grossesse ou l’allaitement.

L’inflammation topique et les réactions allergiques internes sont des effets secondaires possibles du curcuma, surtout lorsqu’il est consommé en grande quantité. Il peut s’agir de démangeaisons de la peau, de rougeurs, de nausées, de vomissements, de diarrhée, de ballonnements, de crampes et de flatulences excessives.

Si vous êtes diabétique, vous devriez également utiliser cette épice avec prudence, car on sait qu’elle abaisse la glycémie de façon mesurable. Pour les diabétiques qui veulent maintenir un taux de glucose stable, une supplémentation excessive en curcuma peut être très dangereuse.

Avant d’utiliser le curcuma, il est important de prendre quelques précautions, notamment en vous soumettant à un test de dépistage des réactions allergiques et en discutant avec votre médecin des conditions préexistantes.

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *